DIY

Idée de tableau d’anniversaire personnalisé

Envie de faire un truc sympa pour l’anniversaire de votre Choubidou?

Rien de plus simple! Je vous propose aujourd’hui de réaliser un tableau personnalisé.

A la fois souvenir, élément de décoration pour le buffet d’anniversaire et pour faire de jolies photos!

J’ai réalisé celui-là pour les 1 an du Lutin:

J’ai utilisé un tableau noir (je le voulais magnétique pour que le Lutin puisse l’utiliser sur du long terme) et des feutres à craie liquide (qui s’effacent donc à l’eau).

J’ai voulu y noter:

– ses surnoms

– ses premiers mots

– ce qu’il aime faire

– ses indispensables (« jamais sans »)

– ses plats préférés

– ce qu’il sait faire

– quelques traits de caractère

– son nombre de dents

Et j’ai dessiné son doudou!

Vous pouvez également noter:

– l’âge des 1ères fois (1er sourire, 1ère nuit complète, 1ers pas, ramper, montrer du doigt, s’asseoir, se mettre debout….)

– sa taille et son poids actuels

– sa taille et son poids de naissance

– sa chanson préférée

– son jouet préféré

– son livre préféré

…etc…etc…etc…

Pour information, vous pouvez trouver des typographies de toutes sortes sur internet et d’autres exemples sur Pinterest en tapant « poster anniversaire enfant ».

Et pour ceux qui n’auraient pas l’envie de le réaliser tout seuls, vous pouvez commander ce type de posters sur Etsy.

A vos craies, feu, partez!

Mes Lectures

Magnifique «Heure bleue » d’Isabelle Simler

Saviez-vous qu’il existait dans la nature autant de couleurs que sur un nuancier? Qu’on pouvait trouver des animaux quasi féeriques aux couleurs improbables ?Dans « Heure bleue », publié aux Editions Courtes et Longues, Isabelle Simler nous fait découvrir les plus beaux bleus grâce à son tracé fin, détaillé et réaliste.

Dans cet autre article, je vous avais déjà parlé du terme « d’heure bleue » que j’avais découvert grâce au livre de Ghislaine Herbera. Il s’agit de ce moment où le jour se change en nuit et où la nature devient très bavarde si on sait l’écouter.

Au fil des pages, on rencontre le renard bleu mais aussi les grenouilles azurées, les pintades vulturines, la couleuvre agile ou les morphos bleus: un imagier original et sans failles!

Et autant d’animaux qui ne faisaitent pas partie de ma base de données!

En bref, je conseille ce livre à tous les amoureux de la nature, qu’ils soient tout-petits ou plus grands, fans de documentaires animaliers ou totalement novices, champêtres ou citadins.

Comme d’habitude, voici le livre en entier pour vous faire votre propre idée:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mes Lectures

« Les petits amis de la nuit » d’Ilya Green

Je vous propose aujourd’hui une jolie lecture pour accompagner le coucher des petits. 88AC5698-CB58-435E-B1B4-A3C2A1A1D56FAvec cet album cartonné, Ilya Green nous emmène au moment de l’endormissement, dans un voyage où l’imaginaire vogue entre rêve et réalité.

Enfants déguisés en animaux, animaux déguisés ou non…ça jongle, ça défile, ça joue du tambour, ça vole sur un bateau de papier dans les étoiles…en bref, un gros délire rigolo qui se termine par un bel endormissement collectif!

Les tout-petits aimeront:

• les illustrations colorées qui ressortent bien sur fond noir

• le subtil jeu de textures (motifs brillants sur fond mat, légers reliefs)

• le thème de l’endormissement, pas souvent abordé finalement

Mon avis:

Les illustrations d’Ilya Green sont, comme toujours, de toute beauté, réalistes et colorées. Elles sont d’autant plus mises en valeur par ce fond noir qui représente la nuit.

D’ailleurs, le Lutin a tout de suite aimé ce livre (alors qu’il était moins sensible à ceux sur fond blanc qu’on avait déjà empruntés).

J’ai trouvé le thème vraiment intéressant car le thème du coucher n’est pas abordé de façon classique: pas de parents, pas de séparation ou de « bonne nuit », pas de rituel du coucher. L’enfant est seul et serein dans cet endormissement qui passe par une phase d’excitation et de décharge (la fête, le spectacle) avant de passer à la phase de calme. A l’image de l’endormissement de beaucoup d’enfants.

En bref, un livre idéal à partager avant de se séparer pour une nuit pleine de rêves colorés.

Comme d’habitude, retrouvez l’intégralité de l’album en diaporama:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*******************

C’était ma participation pour le rendez-vous hebdomadaire « Chut les enfants lisent », proposé par Yolina du blog Devine qui vient bloguer

Mes Lectures

« Mon pull » d’Audrey Poussier

Comment passer à côté d’Audrey Poussier en littérature pour enfants?

Dans cet album publié en 2006 aux Editions L’école des Loisirs, on retrouve avec plaisir le lapin rose, héros récurrent chez l’autrice-illustratrice, et toute sa bande de copains!Dans cette histoire, le lapin se plaint de son pull mais il ne tarde pas à voir que ce petit vêtement plaît bien à ses amis! L’une peut en faire un robe, l’autre un petit haut, et pourquoi pas un chapeau ou une culotte pendant qu’on y est?

Tous ces essayages font bien rire la petite bande mais pas le lapin qui réalise que finalement, il lui plaît bien SON pull!

Les tout-petits aimeront:

• les personnages anonymes: des animaux colorés unis sur fond blanc qui permettent aux petits comme aux plus grands de s’identifier facilement

• le texte et toutes ses interjections qui imitent les rires (pfff!, hahaha! Hohoho! Hihihi!)

• retrouver les personnages dans d’autres albums tout aussi drôles

Comme d’habitude, l’album au complet dans ce diaporama:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis:

Quand j’ai lu cet album au Lutin (11 mois), il ne semblait pas accrocher avec les images (expérience identique avec « Une Farce »). J’ai continué à lire en essayant de faire vivre les dialogues, en changeant ma voix en fonction des personnages et en m’appliquant sur les différents rires (grande particularité des albums de cette collection où les rires des personnages ont une vraie place!). Du coup, il s’est pris au jeu et en redemande!

AC1E4474-D95D-4BBE-9DFF-A34AAA729BACCertes, l’album n’est pas forcément facile à lire la première fois, même si le texte est très simple, mais en se lâchant un peu, tout le monde peut y arriver.

Quant à l’histoire, il s’agit simplement d’une tranche de vie d’un groupe de jeunes amis, comme on pourrait le voir en crèche ou à l’école.

Posséder, emprunter, prêter, donner…ou finalement pas!

Ça glousse, ça rigole, ça se moque un peu…mais dans la bonne humeur!

On aime, on en reprend, on en offre et on en choisit d’autres dans le même esprit (« La piscine », « J’ai pas dit partez! », « Au lit tout le monde » ou encore « Une Farce »).

Pour ceux qui me suivent sur Instagram @lecturesetreveries , j’ai posté la lecture à voix haute en story, comme promis il y a quelques temps. Merci pour votre indulgence!

*******************

C’était ma participation pour le rendez-vous hebdomadaire « Chut les enfants lisent », proposé par Yolina du blog Devine qui vient bloguer

DIY

Un tableau sensoriel à fabriquer soi-même

Aujourd’hui, je vous montre mon dernier bricolage pour le Lutin (11 mois au compteur!).

Il s’agit d’une grande plaque avec des couvercles qui s’ouvrent sur des petites surprises à toucher, gratouiller, observer.

Le matériel:

– une plaque en PVC (ça marchera tout aussi bien avec du bois mais celle-ci est très légère et facile à percer si on veut la fixer)

– un pistolet à colle et Beaucoup de colle

– des couvercles de boîtes de lait infantile

– des accessoires à toucher:

J’ai mis des stickers bulles licornes et poneys (en relief), un morceau de serpillère douce, des pompons, un paquet vide de céréales pour le bruit, différents bouchons, des serpentins zigouigouis.

On peut décliner ça à l’infini en collant: des pailles en plastique, du tissu, des éponges, de la feutrine, des feuilles de mousse, des photos, des feuilles miroir, etc…

J’ai pas mal galéré pour faire quelque chose de propre, mais un pistolet à colle, ça s’apprivoise. Heureusement, les jeunes Lutins sont indulgents…

Tout à l’air de bien tenir pour l’instant, mais je vous conseille d’utiliser ce tableau sensoriel sous surveillance d’un adulte.

DIY

Idée de bouteille et de plaque sensorielle pour bébés

Je vous propose aujourd’hui de réaliser facilement une bouteille sensorielle et une plaque tactile avec des pailles colorées.

Matériel :

• une bouteille petit format (facile à manipuler par des petites mains)

• un cadre photo en bois avec vitre en pvc (les miens viennent de chez Leroy Merlin – le bois est lisse, non traité et sans écharde avec un prix mini)

• des pailles en plastique

• un pistolet à colle

Il suffit de découper les pailles à la taille du cadre et de les coller les unes contre les autres sur le cadre.

Avec les chutes et quelques autres pailles, vous avez de quoi remplir la bouteille. Et on n’oublie pas de sceller le bouchon à la colle.

Le Lutin adore manipuler ces deux objets, secouer la bouteille pour faire du bruit, regarder les bouts de paille bouger quand il la fait rouler ou la retourne et gratouiller les pailles du cadres de bas en haut ou les petites stries du coude avec les ongles!

Mes Lectures

« Un peu perdu » de Chris Haughton

Chris Haughton, auteur et illustrateur, est abonné aux best sellers pour tous petits. Vous connaissez peut-être « oh non Georges! » ou encore « Chut, on a un plan » (que je n’ai pas encore testés avec le Lutin, mais que j’ai vu très très bien fonctionner en crèche), également publiés aux Editions Thierry Magnier.

« Un peu perdu » raconte l’histoire d’un bébé chouette tombé de son nid, qui va partir à la recherche de sa maman avec l’aide d’un écureuil.

Les descriptions de Bébé Chouette les mène vers d’autres animaux de la forêt, tous aussi surpris les uns que les autres, d’être pris pour une chouette!Heureusement, la grenouille a entendu parler d’une maman Chouette qui cherchait son bébé partout!

Les retrouvailles arrivent vite et tout le monde est invité à venir manger des biscuits pour fêter ça…jusqu’à ce que… »oh-oh!… ».

Comme d’habitude, je vous mets l’album complet dans ce diaporama:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis:

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’album n’aborde pas les thèmes des accidents domestiques, de la sécurisation des espaces, de la négligence parentale, des enfants qui suivent des inconnus, ni celui des adultes qui invitent des inconnus chez eux.

Par contre, les angoisses de séparation seront évoquées avec humour grâce au sympathique écureuil qui ne s’y connaît pas trop en chouettes!

Je n’ai pas tout de suite aimé les illustrations dont les contours semblent pixellisés, contrairement au Lutin qui a tout de suite accroché (quand il n’aime pas les dessins, on n’a même pas le temps de lire une phrase qu’il repousse le livre).

Par contre, j’ai tout de suite aimé le rythme du texte et les détails qui peuvent passer d’abord inaperçus (à chaque page où le bébé Chouette et l’Ecureuil recherchent maman Chouette, seul le lecteur voit son ombre au loin chercher aussi – par exemple ici sous l’arbre à gauche). Les enfants peuvent donc s’amuser à rechercher la maman avant que les retrouvailles aient lieu.

Les tout-petits aimeront:

• la répétition des phrases de l’écureuil qui donnent un rythme et une mélodie à l’histoire

• les drôles erreurs de l’écureuil (un ours, un lapin puis une grenouille!)

• l’anticipation des retrouvailles grâce à la silhouette de la maman Chouette à chaque proposition de l’écureuil

• les retrouvailles de Bébé Chouette et de sa Maman suivies du goûter dans le nid

En résumé, un album très drôle à lire avec ses boutchous pour dédramatiser les séparations du quotidien!

*******************

C’était ma participation pour le rendez-vous hebdomadaire « Chut les enfants lisent », proposé par Yolina du blog Devine qui vient bloguer

DIY

Et ramener la plage à Paris…

Et si on se faisait une petite bouteille sensorielle pour ne pas oublier la plage normande?

Quelques galets pour dessiner, divers coquillages, des petits cailloux et un bâton sinueux, le tout ramassé au cours des balades hivernales…

Ajoutez un peu de sable dans une bouteille vide de petit format…et bébé n’a plus qu’à secouer pour observer les effets du vent sur sa mini-plage!

Et on n’oublie pas de sceller le bouchon à la colle.

Retrouvez d’autres bouteilles sensorielles en cliquant ici.

Mes Lectures

Coup de coeur pour « Abris » d’Emmanuelle Houdart

Aujourd’hui, je vous propose de (re)découvrir la très talentueuse Emmanuelle Houdart grâce au superbe album « Abris » publié aux Editions Les Fourmis Rouges.

Dans cet album très grand format (24,8cmx34,8cm), Emmanuelle Houdart nous montre les différents abris que l’on peut rencontrer au cours de sa vie.

Du ventre-cocon de sa maman en passant par le berceau protecteur, la cabane de jeu, la famille, la lecture, les bras d’une mère, d’un papa ou d’un papi pour découvrir le monde et la nature, les croyances personnelles, la chambre d’ado, les bras d’un(e) amoureux(se), les soirées entre copains et même un bain chaud et une tasse de thé….bref tout se qui peut nous ressourcer y est!

On pourrait même s’en inspirer pour se trouver des moments à soi pour se requinquer!

Les plus petits aimeront:

• les illustrations réalistes dans le trait mais farfelues dans la composition par moments

• les sublimes couleurs

• la mélodie du texte avec la répétition des débuts de phrases « un abri… »

• le format géant à manipuler avec un adulte en mode câlin

• les petits détails à découvrir différemment avec le temps qui passe

Mon avis:

Dire que ce livre s’adresse à un public d’enfants serait extrêmement réducteur.

Par expérience, je peux vous affirmer que les enfants, même très jeunes, sont très sensibles aux illustrations d’Emmanuelle Houdart (le Lutin est un fan absolu depuis ses 2 mois). Ils observent les couleurs, les détails, les motifs, et en redemandent!

Beaucoup d’adultes sont d’abord dérangés par l’originalité ou le côté étrange de certains dessins, souvent sans trop savoir pourquoi mais ils changent souvent d’avis après une première lecture (par exemple, moi, je tique encore sur l’énorme escargot collé au dos du papi sur la dernière page…)

Très rapidement, ils découvrent les nombreux clins d’oeil à des thèmes universels que les tout-petits ne repéreront pas avant plusieurs années!

Par exemple, la page ci-dessus est extrêmement riche en références: Simone Veil, Batman, Spiderman, Goldorak, Fifi Brin d’Acier, Bouddha, Jésus, Marie, un Pokemon?, le Père Noël, et même Barbapapa et Stromae…autant de personnages réels ou fictifs différents symbolisant la protection.

En voyant cette page, on peut réaliser que la musique, les croyances religieuses, l’évasion dans les fictions télévisuelles avec les héros de séries ou les super-héros, tout comme la musique, peuvent constituer un refuge ou une aide pour traverser une étape difficile.

J’ai beaucoup aimé aussi la page avec l’adolescente, mélangeant les symboles liés à l’enfance, les symboles un peu sombres et les objets importants du quotidien (casque, skateboard, baskets).

Je pourrai encore vous parler de cette page ou chaque membre d’une famille cherche à dépasser une difficulté ou un questionnement grâce à la lecture (l’adolescente et le corps humain, le petit frère et les peurs, la mère qui se renseigne sur le moustique Chikungunya et le père sur les soins – et je viens seulement de voir qu’il portait un bébé dans ses bras).

Bref, vous aurez compris que par ici, on adore ce livre à consommer et à offrir sans modération!

Une chose est sûre, il ne laissera pas indifférent…

Comme d’habitude, je mets le diaporama complet pour que vous vous fassiez votre propre avis:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*******************

C’était ma participation pour le rendez-vous hebdomadaire « Chut les enfants lisent », proposé par Yolina du blog Devine qui vient bloguer

Bla bla·Mes illustrations

Des nouvelles de mon projet illustré

Comme je vous le disais à l’ouverture du blog ICI, j’ai le projet fou de faire publier un album pour enfants.

Le problème, c’est que plus je regarde mes premières planches (réalisées il y a plus d’un an) et moins je les trouve professionnelles…

J’ai donc décidé de travailler plus régulièrement pour améliorer ma technique, en participant à des challenges sur Instagram.

En octobre, il y a eu le #inktober (un thème à illustrer pour chaque jour du mois) et depuis quelques semaines, je participe aux #drawthisinyourstyle (un illustrateur publie un dessin qu’on doit reproduire à sa manière).

Ceux qui me suivent sur mon compte Insta @lecturesetreveries ont accès à toutes mes illustrations en temps réel. Pour ceux qui ne sont pas là-bas, je posterai ici ceux qui ont été les plus appréciés.

En voici quelques-uns:

Et vous, ça vous plaît?