Mes Lectures

« Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough » de Rebecca Dautremer

Je m’intéresse depuis peu à la littérature jeunesse mais plus je la découvre et plus je la trouve riche. Il y en a pour tous les goûts et elle regorge de talents incroyables!

Aujourd’hui, je sors donc de l’univers des tout-petits pour vous parler d’un de ces talents, Rébecca Dautremer. Elle est l’auteure et l’illustratrice des « Riches Heures de Jacominus Gainsborough », un album jeunesse sublime publié aux Éditions Sarbacane.

Le Lutin de 16 mois est un peu jeune pour ce type de lecture (encore que la frimousse craquante du lapin et les illustrations détaillées lui ont bien plu!) donc je l’ai emprunté pour moi, après avoir craqué sur la couverture.

Jacominus gainsborough rebecca dautremer

Dans cette album, Rébecca Dautremer nous conte l’histoire de Jacominus Gainsborough, un lapin un peu banal, un peu rêveur, un peu éclopé, un peu timide.

En le voyant évoluer de la naissance à la mort, on aborde en douceur l’amitié, l’amour, les apprentissages, la transmission, les voyages, les retrouvailles, la perte, les souvenirs…

Les illustrations à la peinture très détaillées et le texte parfaitement calibré nous transportent dans une fable philosophique qui nous fait réaliser qu’on n’a pas besoin d’avoir une vie extraordinaire pour être heureux. Ou bien est-ce simplement le quotidien qui est extraordinaire? A méditer…

Si j’étais institutrice, je le ferai étudier à mes élèves: le texte est très bien écrit, les dessins rendent la lecture ludique, les thèmes abordés sont riches et peuvent permettre de libérer la parole…

Mais je suis psychologue, alors en attendant de le mettre à disposition dans mon futur cabinet, je me contenterai de l’offrir à des adultes rêveurs et philosophes ou à des enfants ou ados, dès la primaire!

7 commentaires sur “« Les Riches Heures de Jacominus Gainsborough » de Rebecca Dautremer

      1. Avec plaisir pour partager des lectures, (j’ai d’ailleurs un compte insta, Iconophile in blue, où je partage mes coups de coeur). Jacominus est un peu un OVNI dans le paysage de l’album jeunesse mais il y a beaucoup de talents tout aussi riches et intéressants. Voici une petite sélection en vrac à destination des petits que je considère comme des perles en termes de rythme : « L’attente » de Kevin Henkes, » Quand il fait nuit » d’Akiko Miyakoshi, « Vacances d’été » de Mori ainsi que tous les albums sans texte de Suzy Lee. Pour les plus classiques, « Max et les Maximonstres », les adorables albums de Crockett Johnson et « Bonsoir Lune » de Margareth Wise Brown.

        J'aime

  1. Et je rajoute une autre perle « Gisèle de verre » de Béatrice Alemagna, qui comme Rebecca Dautremer, allie sensibilité dans des albums plutôt grand format. Voilà, en espérant que cela vous donnera envie d’en découvrir certains !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s